14 mars 2009

The Dreamer

(Picture by the inspiring Karezoid)

Période creuse, encore. Après s'être dit qu'on allait se battre jusqu'au bout, le corps pète les plombs pour dire stop. Drapeau blanc, comme les draps du lit auquel je suis clouée. Dur pour une rentrée, dur pour cette fin d'année, l'étape la plus difficile, la plus lourde... La plus tellement tout qu'on ne trouve pas de mot. Ça fait ch*** tout simplement. Mon esprit était clean, mais le corps s'empoisonne. Maintenant le moral est en chute libre. J'en ai marre. Comment faire autrement ? "Faut que je tienne". C'est ma façon de m'accrocher, de jamais lâcher. Seulement d'habitude c'est seulement le moral, c'est plus "facile". Là le corps je peux rien y faire sinon attendre. Et quand j'abuse ça empire.

Dernière solution : l'extraction, forcée. On arrête tout, on s'oblige, on se fige. Je déteste ça mais si ça continue je vais en arriver là. En attendant je suis la route tracée sur le sable et je divague. Meilleure décompression possible.

Posté par Letenastare à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur The Dreamer

Nouveau commentaire